Accueil - Sénégal - MESSAGE DE NOEL Humanisme, Civisme et Crise Casamançaise à l’appel du cardinal Sarr
UNION AFRICIANE

MESSAGE DE NOEL Humanisme, Civisme et Crise Casamançaise à l’appel du cardinal Sarr

image_pdfimage_print

6171039-9220737

Sacrifiant à la tradition de l’Eglise, mardi 24 décembre, veille de Noël, le cardinal Théodore Adrien Sarr a signifié dans son message adressé aux Sénégalais que le conflit casamançais est loin de connaître son épilogue. Par la même occasion, il a exhorté tous les citoyens à plus de civisme et d’humanisme

Le cardinal Théodore Adrien Sarr a sacrifié à la tradition de l’Eglise, mardi 24 décembre, en adressant un message à l’ensemble de la communauté nationale. Le chef de l’Eglise du Sénégal a évoqué plusieurs aspects notamment les conflits en Afrique en général, Casamance en particulier, l’humanisme, et les valeurs civiques.

Evoquant la crise casamançaise, le cardinal a signifié que: «La persistance du conflit de la Casamance, dans notre pays, nous montre sans cesse que l’objectif de la paix est encore loin d’être gagné, à cause de nos réticences au dialogue et à la négociation». Et de se questionner : «Comment ne pas nous interroger alors sur notre contribution effective au soulagement définitif des populations de la Casamance? Oui, ce conflit a trop duré, et nous n’avons pas le droit de le laisser perdurer encore!» , s’est exclamé Théodore Adrien Sarr.

Occasion saisie pour l’évêque, en tant qu’acteur pour le retour de la paix dans cette région méridionale pour lancer un appel solennel à tous les fils de ce pays, chacun à son niveau de responsabilité, à agir pour que la paix revienne. «Je lance un appel aux gouvernants, aux membres du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc), aux communautés religieuses et aux Associations à se donner corps et âme pour que la région retrouve sa paix de jadis».

Toujours dans le même registre, le cardinal Théodore Adrien Sarr a exhorté les Sénégalais à plus «d’humanisme», en plaçant l’homme au centre de la vie. Et de rappeler à tous de ne pas oublier « de placer le respect de l’homme, l’attention à l’homme, et l’amour de l’homme, au cœur de nos paroles, de nos gestes et de nos actions». Illustrant ses propos, il rappelle qu’«en venant à nous sous le visage d’un bébé, le fils de Dieu fait homme nous appelle à respecter tout enfant comme lui-même, à respecter la dignité et les droits de tout enfant».

Evoquant la pauvreté, il a souligné que «d’important efforts sont faits allant dans le sens de lutter contre la précarité endémique de certaines couches, en dépit de la conjoncture mondiale». Mais tout de même, a-t-il ajouté : «j’exhorte nos gouvernants à faire plus et mieux».

aux citoyens de toute catégorie de ce pays des services publics d’essayer de changer de comportements, d’avoir plus de discipline, de rigueur et de régularité dans le travail». Poursuivant sa communication, l’Archevêque de Dakar a invité les citoyens à un changement de comportements pour conduire le Sénégal vers l’émergence. Aussi a-t-il indiqué il appartient « aux citoyens de toute catégorie de ce pays des services publics d’essayer de changer de comportements, d’avoir plus de discipline, de rigueur et de régularité dans le travail».

 
SudOnLine Jean Pierre MALOU

Moytou nef

A propos Laye Ndoye

Répondre

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *

*


deux × 5 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better